Bérénice Gaussuin

_BRU5164.jpeg

Bérénice Gaussuin

Docteure en architecture
Architecte DESA-HMONP
Architecte du Patrimoine
Historienne de l’art
Enseignante ENSA-PM

associée de la SARL A&M Patrimoine

Bérénice Gaussuin est docteure en architecture et architecte du patrimoine ; elle collabore aux projets d’A&M Patrimoine depuis 2013. Parallèlement, elle est maîtresse de conférences associée  à ’École nationale supérieure d’architecture Paris-Malaquais et membre du collège d’expert de la Commission du Vieux Paris.


Spécialiste du XIXe siècle et en particulier de l’œuvre d’Eugène Viollet-le-Duc sur laquelle portait sa recherche doctorale, elle a mené diverses études d’histoire de l’architecture sur des maisons urbaines, sur les notions patrimoniales dans la rénovation urbaine, sur la ville d’Elbeuf, sur la cathédrale et le quartier XIXe de la ville de Meaux, ces dernières pour le Service régional de l’Inventaire d’Île-de-France.

 


En tant qu’enseignante-chercheuse, elle participe et organise de nombreux colloques sur ses thèmes de prédilection (Les élèves d’Eugène Viollet-le-Duc en 2020), publie régulièrement dans des revues à comité de lecture («La mécanique du Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle d’Eugène Viollet-le-Duc. Essai de généalogie des églises paroissiales à clocher-porche du XIXe siècle. », Cahiers thématiques, no 20, janvier 2022) et ouvrages académiques («Plasticité idéologique de l’argument patrimonial face à l’infrastructure de transport» in Dominique Rouillard (dir.), Public. Infrastructure, architecture, territoire, Paris, Editions des beaux- arts, 2021) et participe à des programmes de recherche (Histoire de l’enseignement de l’architecture au XXe siècle, La Société centrale des architectes, 1840-1889, organisation professionnelle ou communauté savante ?). Bibliographie complète ici

 


Dans le cadre de la pratique de la maîtrise d’œuvre, elle a réalisé de nombreux relevés, études, diagnostics architecturaux et analyses sanitaires d’édifices protégés : les églises Saint-Augustin à Paris, Saint-Germain l’Auxerrois à Fontenay-sous-bois, Saint-Pierre Saint-Paul de Clamart, Saint-Pierre Saint-Paul de Fontenay-aux-Roses, de la Fondation nationale des arts graphiques et plastiques à Nogent-sur-Marne, du couvent des sœurs du Christ à Tréguier, du sanatorium à Aincourt, de la collégiale Notre-Dame à Montereau-Fault-Yonne, de la maison Sauvé à Moret-sur-Loing, de l’aumônerie de Sceaux...


Elle a également dirigé l’exécution des travaux pour l’aménagement intérieur de l’église du Monastère des Bénédictines Notre-Dame du Calvaire à Bouzy-la-Forêt et secondé Jean-Paul Mauduit pour le suivi de chantier de la restauration de la maison Sauvé à Moret-sur-Loing, ainsi que de la restauration intérieure et de l’aménagement liturgique de l’église Saint-Pierre et Saint-Paul de Clamart.